Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Mise en place d’une déclaration obligatoire de la rubéole

Dans l’objectif de l’élimination de la rubéole, l’OMS a incité la France à renforcer son système de surveillance de cette maladie. En lien avec la Commission nationale de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CNV), le HCSP propose la mise en place d’une déclaration obligatoire (DO) de la rubéole dans la population générale avec maintien d’une DO particulière pour les femmes enceintes et les cas de rubéole congénitale. Celle-ci est justifiée par l’existence d’une couverture vaccinale hétérogène selon les territoires et les populations, pouvant entraîner des bouffées épidémiques localisées. Cela pourra permettre de prendre en compte les cas de rubéole congénitale malformative diagnostiquée après la grossesse. En s’appuyant sur l’expérience anglaise, il est proposé que la surveillance repose sur les prélèvements salivaires effectués par les médecins ou par les patients (ou leur famille).

Compte tenu de l’excellente efficacité du vaccin, cette déclaration serait ciblée sur la confirmation du diagnostic de rubéole chez des personnes non correctement vaccinées ou sans preuve d’immunité antérieure. La confirmation pourrait être biologique ou par un lien avec un cas confirmé biologiquement.

Une définition de cas est proposée :

  • en population générale,
  • chez la femme enceinte,
  • dans les situations de rubéole congénitale, reposant sur le statut vaccinal, la clinique, la biologie.

Enfin, une procédure de validation biologique des cas est précisée.

Veuillez patienter quelques instants...