Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Opportunité de la vaccination contre la dengue à La Réunion et Mayotte

Avis  (1325 ko)

Date du document : 22/06/2016

Date de mise en ligne : 07/07/2016

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Vaccination Dengue Dengvaxia Département français d’Amérique
Partager

Un vaccin contre la dengue est déjà enregistré dans certains pays. Ce vaccin est en cours d’évaluation à l’Agence européenne du médicament (EMA). 

En raison de la possibilité d’une épidémie à La Réunion, la question d’une éventuelle utilisation de ce vaccin avant l’octroi de son autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne est posée. Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas l’introduction de la vaccination contre la dengue à La Réunion et Mayotte : les essais cliniques d’efficacité du vaccin Dengvaxia® ont été exclusivement réalisés dans des zones de haute endémicité de la dengue chez les enfants et adolescents de 2 ans à 16 ans. L’impact de cette vaccination dans les pays de basse incidence ne peut être évalué, et dans ces essais cliniques l’efficacité vaccinale n’a pas été démontrée chez les personnes n’ayant jamais été en contact avec le virus.

Or si la circulation de virus de la dengue est avérée à La Réunion et à Mayotte, ces deux territoires ne sont pas des zones de haute ou moyenne endémicité : la dernière épidémie de dengue à La Réunion remonte à 1977-1978 et aucune épidémie majeure n’a été enregistrée à Mayotte. Les données disponibles de séroprévalence à la Réunion chez les adultes se situent dans des valeurs basses, au maximum de 9 % (chez les personnes âgées de 50 ans et plus). A Mayotte, les taux de séroprévalence  sont très bas chez les enfants de 2 ans à 14 ans (2,2 %), plus élevés chez les adultes mais ils n’atteignent pas 40 %.

Un avis concernant l’utilisation de ce vaccin dans les Territoires français d’Amérique (Guyane, Martinique, Guadeloupe) sera prochainement émis.

Veuillez patienter quelques instants...