Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Prévention de la transmission sexuelle du virus Zika - Actualisation

Avis  (823 ko)

Date du document : 20/06/2016

Date de mise en ligne : 29/06/2016

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Arbovirose Arbovirus Embryofœtopathie Transmission sexuelle Virus Zika
Partager

Le Haut Conseil de la santé publique actualise ses recommandations du 8 février 2016  relatives à la transmission du virus Zika par voie sexuelle. Selon les dernières données scientifiques prises en compte : il a été observé la transmission du virus Zika au sein de couples lors de relations intimes ; du virus infectieux a été mis en évidence dans du sperme d’hommes (certains étaient asymptomatiques) et du génome viral a été retrouvé dans le sperme jusqu’à trois mois après le retour d’une zone de circulation active du virus.

L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue de microcéphalies suite à une infection de la mère, par le virus Zika, contractée pendant la grossesse.

Pour les couples ayant un projet d’enfant ou pour les femmes enceintes, des recommandations sont émises concernant les personnes vivant dans des zones de circulation active du virus Zika ou pour les personnes voyageant dans ces zones.

Les nouvelles recommandations sont basées sur la vérification que l’homme ne risque pas de transmettre le virus par le sperme. Après une situation de contact possible avec le virus (fin de circulation active ou retour d’une zone de circulation active), il est recommandé de réaliser un examen sérologique chez l’homme et si cette sérologie est positive d’effectuer une recherche de virus dans le sperme. Une grossesse pourra être envisagée si cette recherche est négative à deux reprises.

Lire aussi : Transmission du virus Zika par voie sexuelle du 8 février 2016

Veuillez patienter quelques instants...