Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Diphtérie cutanée : adaptation de la conduite à tenir pour Mayotte

Avis  (188 ko)

Date du document : 09/11/2012

Date de mise en ligne : 24/12/2012

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Conduite à tenir Diphtérie Mayotte
Partager

Des cas de diphtérie cutanée, majoritairement importés des Comores, surviennent épisodiquement à Mayotte. Or la couverture vaccinale contre la diphtérie dans la population de Mayotte est insuffisante pour assurer une immunité collective suffisamment protectrice.

Dans cet avis, le HCSP recommande que soit mise en place sur l’île de Mayotte, une procédure pérenne permettant un diagnostic rapide de portage de C. diphtheriae et la mise en évidence du gène tox. Pour la prise en charge des cas de diphtérie, le HCSP a fait des recommandations concernant le recours à la sérothérapie et/ou à l’antibiothérapie curative en insistant sur la nécessité d’intervenir précocement en se référant aux informations en vigueur relatives à la sécurité d’emploi de ces spécialités (contre-indications, précautions d’emploi, interactions médicamenteuses). Concernant la conduite à tenir vis-à-vis des personnes contacts d’un cas de diphtérie cutanée, le HCSP recommande :

  • pour les professionnels de santé : vérification du statut vaccinal et réalisation systématique d’un prélèvement de gorge ; l’antibiothérapie curative ne sera instituée qu’en cas de prélèvement avec résultat positif ; les cures itératives d’antibiotiques ne sont pas recommandées.
  • pour l’entourage : prélèvement des ulcérations cutanées chroniques et prélèvement pharyngé et antibiothérapie préventive systématique.

De plus, le HCSP recommande que soit réalisée à Mayotte une étude prospective de prévalence de C. diphtheriae au niveau d’ulcérations cutanées chroniques afin de disposer de données épidémiologiques.

Enfin, le HCSP rappelle l’importance du respect des règles de prévention, hygiène et vaccination.

 

Lire aussi : Conduite à tenir lors de l'apparition d'un cas de diphtérie, du 4 novembre 2011.

Veuillez patienter quelques instants...